X
JPO - 22 Octobre
L'ENGDE vous accueille pour sa journée portes ouvertes !
Je m'inscris
Brochure ENGDE
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
Les entreprises ont-elles encore recours aux processus comptables manuels ?
Actualité publiée le 22 mars 2022

 Tous les domaines de l’économie sont touchés par la révolution du digital, et il en va de même pour la comptabilité. Ainsi, les sociétés doivent impérativement entamer la transition numérique de leurs pôles fiscalité, gestion et comptabilité. Mais dans la pratique, les entreprises ont-elles encore recours aux processus comptables manuels ?

Comptabilité

Les processus comptables manuels persistent à l’heure du numérique

Selon les experts, une entreprise sur cinq (soit 20 % des sociétés) utilise encore des tableaux Excel pour la gestion de sa comptabilité fournisseurs. Parmi elles, seules 18 % ont adopté un logiciel comptable d’automatisation complet  (soit de la demande d’achat au bon à payer des fournisseurs).

Ces chiffres montrent que, malgré l’accélération de la digitalisation des affaires, de nombreuses sociétés continues à utiliser des processus comptables manuels. Cela tend à engendrer des ralentissements pour les activités économiques d’une structure : les délais de validation des factures peuvent parfois atteindre une journée ou plus. Les impacts négatifs pour la vie d’une société sont nombreux : dégradation de la relation aux fournisseurs ou aux clients acheteurs, retards de paiement, risques sur toute la chaîne de production ou de service, etc.

Ce sont les processus comptables manuels du traitement des factures qui impactent le plus fortement la performance des entreprises. Les erreurs de saisie ou la lenteur générale du processus grèvent le dynamisme d’une société. Ce sont les retards de paiement qui représentent un risque conséquent pour la santé des structures professionnelles : des centaines de milliers d’entreprises sont menacées d’insolvabilité tous les ans.

Processus comptables manuels : vers une automatisation plus confortable

Intégrer des solutions digitales et informatiques au fonctionnement de la gestion comptable d’une entreprise est devenu une nécessité afin de gagner en productivité, mais aussi en confort de travail. Ces outils numériques, utilisés dans le traitement des factures, tendent à redonner confiance aux entreprises quant à leur capacité à s’adapter à long terme à un monde de plus en plus digitalisé.

Dans le cadre du fonctionnement d’une société, le pôle fiscalité et comptabilité doit aller plus loin que la simple digitalisation des documents. Il est important d’automatiser les tâches, et si possible pour l’intégralité du processus comptable.

Afin d’y parvenir, il est essentiel que les futurs professionnels de la comptabilité, de la gestion ou de la finance d’entreprise soient formés aux derniers outils informatiques du secteur. À ce titre, l’ENGDE, grande école spécialisée dans la comptabilité, la gestion, la finance et l’expertise comptable, a intégré à ses parcours de formation l’étude des outils du numérique. Son Mastère Finance, par exemple, bénéficie d’un module d’apprentissage « informatique de la finance ». Il en va de même pour la spécialisation « Audit et Contrôle », qui comprend l’étude et la maîtrise pratique de logiciels informatiques de pointe, comme le fameux Python.

Les processus comptables manuels sont encore très présents dans la vie des entreprises.  Il est cependant crucial que les nouveaux professionnels du secteur sachent prendre en main et démocratiser les outils comptables automatisés, afin de gagner en performance et en productivité.

200