Commissariat aux comptes

Le commissaire aux comptes (CAC) a une mission légale à haute responsabilité. Il agit comme observateur indépendant chargé de valider les écritures comptables des entreprises. Dans la plupart des cas (90%), il occupe la profession d’expert-comptable. Néanmoins, le commissaire aux comptes ne peut pas exercer ces deux fonctions pour une même entreprise.Le métier de commissaire aux comptes est une profession libérale qui s’exerce souvent avec des associés. Il peut également s’exercer en tant que salarié dans un cabinet d’audit.

Les missions :

La mission première du commissaire aux comptes et de valider les comptes des entreprises de plus de 50 salariés et des sociétés anonymes. Il avertit le conseil d’administration et les actionnaires en cas d’irrégularité et, si nécessaire, le procureur de la République. Le commissaire aux comptes doit également certifier les comptes annuels remis aux actionnaires.

Sans pour autant s’immiscer dans la gestion de l’entreprise, le commissaire aux comptes effectue un audit, examine minutieusement les comptes et des systèmes d’information de l’entreprise. Il peut prodiguer des conseils et intervenir lors d’événements ponctuels.

Les qualités :

Le commissaire aux comptes possède un fort sens de la précision couplé d’une capacité d’analyse et d’une aisance avec les chiffres. Toujours au fait des évolutions législatives, il maîtrise les règles comptables et juridiques.

Intègre, il respecte le code de déontologie fixant les droits et les devoirs de la profession. La responsabilité civile ou pénale du commissaire aux comptes peut être engagée en cas d’erreur ou de non-respect du secret professionnel.

Les formations :

Le détenteur du DEC doit suivre un stage de deux ans chez un Commissaire aux Comptes habilité afin de s’inscrire sur la liste des commissaires aux comptes. Dans le cadre d’un diplômé du DSCG le stage est de trois ans.

Les étudiants diplômés de l’un des Mastères du Programme Grande Ecole devront valider l’examen du Certificat Préparatoire à l’entrée en stage de Commissaire Aux Comptes (CPCAC) pour avoir le droit d’entamer leur stage de 3 ans auprès d’un Commissaire aux Comptes habilité. À l’issue du stage, ils passeront le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAFCAC).

Le salaire :

En tant que commissaire aux comptes salarié, le salaire démarre en moyenne à 2 500€ brut mensuel (niveau débutant).

En grande majorité, les commissaires aux comptes montent leur propre cabinet et deviennent des professionnels indépendants. Ils fixent alors eux-mêmes leurs tarifs horaires.

200