X
JPO du 3 juillet
L'ENGDE vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
Finance : quel est le rôle du consolideur au juste ?
Actualité publiée le 19 mai 2021

Consolider

Le consolideur est un professionnel du domaine de la finance. Au sein d’une entreprise, il occupe un poste particulièrement stratégique. C’est lui qui est chargé d’étudier et de gérer l’ensemble des données comptables et financières d’une organisation. En quoi consiste précisément son travail ?

 

Un poste clef

La mission du consolideur est de présenter les états financiers d’un groupe, ce qui signifie qu’il doit retranscrire fidèlement sa réalité économique. Il a donc pour mission de traiter et d’harmoniser les données comptables et de gestion qui lui sont communiquées via des reportings, en se basant sur des normes internationales et locales. Il travaille en étroite collaboration avec le directeur administratif et financier.

Les missions quotidiennes d’un consolideur peuvent varier selon la taille de l’entreprise pour laquelle il exerce, mais son objectif principal est de mettre en œuvre des solutions de consolidation des comptes. A ce titre, il recueille, contrôle et analyse les documents liés à l’activité économique ou fiscale de chaque filiale de sa société. Il évalue et prévoit les flux financiers, réalise une veille juridique et fiscale permanente, et contrôle la mise en place des outils informatiques utilisés par son entreprise.

Plus le groupe pour lequel travaille le consolideur est complexe, plus son rôle est déterminant. Il apporte une réelle valeur ajoutée à la gestion fiscale de l’entreprise. Le consolideur peut notamment être amené à travailler sur des liasses comptables, des bilans de comptes de résultats…

En cas d’acquisition, de cession ou de fusion de sa société, le consolideur joue également un rôle de conseiller.

 

Quelles sont les compétences attendues de la part du consolideur ?

D’importantes aptitudes sont requises pour devenir consolideur financier. En effet, ce professionnel doit attester d’une maîtrise experte des différentes techniques utilisées en comptabilité (analyse financière, consolidation…), tout en connaissant parfaitement les normes et réglementations françaises et américaines (SOX, IFRS, etc.…).

Le consolideur doit également être parfaitement à l’aise dans la pratique des mathématiques financières, notamment pour procéder à des reconstitutions de tableaux d’amortissement, des recalculs de taux… D’autre part, de nombreux logiciels spécifiques à l’exercice de ses fonctions, tels que SAP BFC, HFM, Safran ou BO Finance, doivent impérativement être maitrisés par le consolideur. Une pratique de l’anglais courant et technique est également indispensable.

Dans la très grande majorité des cas, le poste de consolideur exige la possession du DSCG (le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion). De niveau bac +5, cet examen doit faire l’objet d’une préparation poussée, et requiert également la possession du DCG (Diplôme de Comptabilité Gestion, de niveau bac +3). A ce titre, certains établissements de la gestion et de l’expertise comptable, comme l’ENGDE, proposent des formations spécialement consacrées au passage du DSCG et du DCG. Une première expérience significative en contrôle de gestion, en audit ou en conseil est souvent exigée pour accéder au poste de consolideur. Il est donc conseillé de s’orienter vers un cursus pouvant être suivi en alternance.

 

Le consolideur occupe une fonction déterminante au sein de son entreprise. Véritable spécialiste des normes comptables, il réalise un bilan financier unique pour sa direction. C’est pourquoi il occupe un rôle essentiel au sein de la direction financière de sa société.

200