X
JPO du 23 octobre
L'ENGDE vous accueille pour sa Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
Que signifient les a-nouveaux en comptabilité ?
Actualité publiée le 14 mai 2021

A-nouveaux

L’appellation «  à-nouveaux » désigne la méthode de comptabilité qui vise à reprendre les écritures de l’année fiscale passée lors de l’ouverture d’un nouvel exercice. Les écritures d’à-nouveaux permettent donc de reprendre d’une année sur l’autre les comptes de bilan d’une entreprise depuis l’état qui était le leur à la clôture de l’exercice précédent.

 

En quoi consiste la méthode des à-nouveaux en comptabilité ?

Par principe, on considère que les comptes de bilan de la société représentent son patrimoine. Il ne se limite pas à l’année comptable et doit donc figurer dans chaque ouverture d’un nouvel exercice. En comptabilité, les à-nouveaux désignent l’action de reprendre les comptes de bilan de l’exercice précédent afin de reporter les soldes des comptes d’un exercice fiscal à un autre.

L’écriture des à-nouveaux est la méthode de comptabilité qui consiste à reprendre les comptes de bilan (classes 1 à 5) dans l’état où ils ont été laissés à la clôture de l’exercice fiscal précédent. On y inclut ensuite le résultat dans le compte 120, bénéfices ou 129, pertes. Les comptes de gestion (les classes 6 et 7) ne sont jamais repris pour l’ouverture d’un nouvel exercice comptable.

La méthode des à-nouveaux en comptabilité présente l’avantage non-négligeable de la simplicité. Elle permet de tenir compte de l’exercice précédent dans les comptes annuels d’une entreprise.

 

Inconvénients de la méthode de comptabilité des à-nouveaux

L’inconvénient principal de la méthode des à-nouveaux est qu’elle ne permet pas de repérer certaines erreurs de comptabilité, dues à la requalification d’une année sur l’autre des produits de l’entreprise. En effet, il est possible que lors de l’année précédant l’ouverture du nouvel exercice, les produits pour la vente aient été inscrits sur un compte 701, produits finis (et non 707, marchandises). Cette méthodologie oblige donc l’expert-comptable à saisir manuellement les données qui correspondent à l’exercice de l’année passée.

Fort heureusement, il est aujourd’hui possible de comptabiliser les à-nouveaux sur des logiciels de comptabilité qui génèrent automatiquement les écritures lors de la clôture de l’exercice. Toutes les applications de comptabilité ne le permettent pas, c’est à l’expert-comptable d’effectuer le bon choix quant à ses outils informatiques de travail. Il lui faudra toujours procéder à la vérification de la validité du document produit par le logiciel. Il est donc primordial, afin de procéder à la reprise des à-nouveaux, de s’entourer d’experts formés à la maîtrise des nouvelles technologies dans le domaine fiscal et comptable.

C’est pour cela que l’ENGDE, école fondée par des experts de la comptabilité et de la gestion, a incorporé à chacun de ses cursus des enseignements numériques. Elle forme ses étudiants à l’utilisation des derniers logiciels de pointe en comptabilité. La qualité de sa pédagogie leur permet d’avoir un esprit critique à propos de leurs outils de travail, et d’opter pour le meilleur support informatique dans leur activité professionnelle future.

 

La reprise des à-nouveaux est un exercice fiscal important auquel ne peut procéder qu’un professionnel de la comptabilité. Il choisira de le faire à la main ou à l’aide d’un logiciel comportant cette manipulation automatisée.

200