X
JPOD du 15 décembre
L'ENGDE vous accueille pour sa journée portes ouvertes digitale !
Je m'inscris
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
La « comptabilité verte » : principe et fonctionnement
Actualité publiée le 10 novembre 2021

comptabilité verte

La comptabilité verte désigne les informations comptables qui donnent des indications quant au rapport à l’environnement d’une entreprise. Le but est de faire apparaître dans les comptes officiels d’une structure les critères RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). C’est l’application des principes de développement durable au monde de la comptabilité. Comment fonctionne ce principe éco-responsable en pratique ?

La comptabilité verte : qu’est-ce que c’est ?

La volonté des pouvoirs publics français et européens de promouvoir un système plus attentif à son impact écologique s’est traduite par des règlements qui contraignent les entreprises à tenir compte de leurs coûts environnementaux. Dans cette optique, la comptabilité verte se positionne comme un puissant outil de gestion et de traçabilité.

En effet, des méthodes de comptabilité révolutionnaires intègrent l’environnement dans les pratiques et les calculs comptables d’une société (en lui fournissant des outils de mesure de son coût environnemental). La « comptabilité verte » contribue ainsi à moderniser les modes (et les philosophies) de gestion des entreprises, en privilégiant des actions à long terme.

Véritable partenaire d’une transition écologique, c’est le reflet d’un changement culturel important. Ainsi, il est demandé aux structures de faire apparaître leurs initiatives environnementales dans leurs états financiers. Cet exercice n’est pas évident à mettre en place sur le plan pratique.

Des initiatives ont vu le jour, comme la Global Reporting Initiative qui développe des directives globales que les entreprises peuvent suivre afin de rendre compte de leurs performances économiques et environnementales. Ce modèle commence d’ailleurs à être suivi par tous les types de structures : sociétés économiques, organisations gouvernementales ou non-gouvernementales.

La comptabilité verte : une disciple en plein essor

L’objectif de la comptabilité verte, c’est de stabiliser des démarches attentives aux questions environnementales des sociétés. Pour cela, les méthodes comptables vertes doivent apporter de la valeur monétaire à ces actions en simplifiant les procédures et les étapes de report des informations. À ce titre, on peut citer la méthode CARE.

Selon cette technique, les experts-comptables sont amenés à gérer le capital financier, mais aussi humain et naturel d’une entreprise. Avec les mêmes règles comptables, les professionnels sont amenés à piloter ces 3 types de capitaux. Le principe, c’est qu’une entreprise dispose à sa création d’un capital financier (apporté par ses actionnaires), qu’elle ne doit pas dégrader, mais bien faire évoluer. Il en va de même pour ses capitaux humains et naturels : l’entreprise bénéficie d’un écosystème qu’elle utilise pour créer de la valeur et qu’elle doit donc préserver afin de poursuivre le développement de ses activités.

La comptabilité verte est donc le reflet de la préoccupation grandissante pour l’environnement et le développement durable de la part des acteurs du marché international. Les professionnels de la comptabilité, de la gestion et de la finance ont un rôle à jouer dans le développement d’un système économique éco-responsable. À ce titre, les étudiants de l’ENGDE sont sensibilisés aux questions de la comptabilité verte. Ils bénéficient ainsi d’un apprentissage technique de très haut niveau académique qui est en phase avec les dynamiques actuelles de leur secteur.

La comptabilité verte n’en est qu’à ses débuts et son développement est fulgurant. L’urgence climatique et la volonté des régulateurs mondiaux d’aller vers une économie plus responsable contraignent les entreprises à s’entourer d’experts spécifiquement formés.

200