X
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
Samedi 5 décembre
L'ENGDE vous invite à ses Portes Ouvertes Digitales
Je m'inscris
7 préjugés sur le métier de comptable
Actualité publiée le 15 juin 2020

Les professions exercées dans le domaine de la comptabilité sont soumises à de nombreux clichés, souvent très éloignés de la réalité. Découvrez sept idées reçues sur le métier de comptable.

Le profil type du comptable, un stéréotype obsolète

A cause de nombreuses idées reçues, les professions comptables sont souvent assimilées à des métiers d’hommes d’un âge avancé, vêtus du traditionnel costard-cravate. Les statistiques font cependant mentir ce préjugé : selon une étude du guide CIDJ datant de 2018, 83 % des postes du secteur de la comptabilité sont occupés par des femmes, et plus de 22 % des salariés de ce milieu ont moins de 30 ans !

Les compétences des métiers comptables font également l’objet de nombreux clichés. En effet, le comptable est souvent perçu comme un véritable génie des mathématiques, capable de compter à toute vitesse. En réalité, il est parfaitement envisageable de s’orienter vers un métier de la comptabilité sans pour autant être un expert en mathématiques. Concrètement, l’univers de la comptabilité est surtout basé sur d’importantes capacités d’analyse et un esprit logique. Les connaissances principalement attendues d’un professionnel de ce secteur concernent davantage le droit fiscal, le droit social, l’économie et les finances.  

Les métiers comptables sont considérés comme des métiers désuets et qui laissent peu de place à la vie privée, mais cette vision est aujourd’hui totalement obsolète. Si par le passé, le quotidien des métiers comptables pouvait comporter certaines tâches répétitives, l’ère du digital a totalement bouleversé cette tendance. En effet, il est maintenant possible de déléguer ce genre de tâches à des outils issus des nouvelles technologies. Les professionnels du secteur comptable peuvent désormais se concentrer sur d’autres aspects de leur métier tels que le conseil ou le suivi de la clientèle. En faisant preuve d’une bonne organisation, il est d’ailleurs parfaitement possible de concilier vie professionnelle et vie privée.

Des clichés relatifs au rythme de travail et aux études

Paradoxalement, certaines idées reçues consistent à affirmer que le comptable ne travaille « vraiment » que durant la période fiscale. S’il est vrai que la charge de travail est plus dense au cours de cette période, le reste de l’année reste dense. Il convient de tenir la comptabilité à jour et de mener une veille active sur les différentes déclarations fiscales de son portefeuille clients. Le comptable doit de plus en plus réaliser des prévisionnels, accompagner et conseiller les créateurs d’entreprises et malheureusement accompagner aux mieux les entreprises en difficultés. Il est devenu au fil des années l’interlocuteur privilégié du chef d’entreprise (en particulier des TPE et PME).

Enfin, un des principaux clichés relatifs aux métiers de la comptabilité concerne la durée des études. Il est fréquent d’entendre dire que les professions comptables ne sont accessibles qu’à l’issue de très longues études, ce qui est inexact. Le DEC (Diplôme d’Expert-Comptable) exige effectivement un niveau bac+8, mais de nombreux autres métiers de la comptabilité peuvent s’exercer après l’obtention d’un mastère ou d’une licence. Le DCG (Diplôme de Comptabilité Gestion) correspond, à ce titre, à un niveau bac+3 et permet d’accéder à des postes tels que Responsable Paie, Comptable ou Inspecteur des Impôts. De niveau bac+5, le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) ouvre également la voie à de nombreuses opportunités de carrière. Très professionnalisants, ces diplômes exigent toutefois un haut niveau de connaissances. Pour les préparer au mieux, il est recommandé de suivre une formation spécifique. Certaines écoles de Gestion et d’Expertise-Comptable, comme l’ENGDE, proposent d’ailleurs des cursus exclusivement consacrés à la préparation de ces examens.

Métier d’homme, cursus bac +8 obligatoire, accomplissement de tâches répétitives… Les idées reçues qui entourent les métiers de la comptabilité ne manquent pas, mais elles restent bien éloignées de la réalité de cet univers. Les débouchés après un diplôme en comptabilité sont, de plus, diversifiées et accessibles, pour certaines, après l’obtention d’une licence ou d’un mastère.

200