X
Brochure ENGDE
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPOD du 14 décembre
L'ENGDE vous accueille pour sa journée portes ouvertes digitale !
Je m'inscris
Une question ?
L'ENGDE vous recontacte !
Etre recontacté
Échec au DCG : que faire ?
Actualité publiée le 15 décembre 2021

Echec DCG

Le DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) est le premier jalon de la filière de l’expertise-comptable. Le diplôme se prépare en trois ans et c’est l’État qui organise les sessions de passation des tests. Certification difficile qui sanctionne un premier niveau solide en comptabilité, que faire en cas d’échec au DCG ?

 

DCG : rebondir après un échec

Sachez qu’il existe des voies de recours permettant aux candidats d’examiner leur copie en cas de doute sur l’objectivité de la correction. Les démarches s’effectuent auprès du rectorat dans un délai de deux mois à partir de la notification de la note à l’étudiant.

En cas de soupçon d’erreur matérielle (organisation des examens, contestation d’une sanction disciplinaire), le candidat peut intenter un recours gracieux. En cas de refus, il est possible de porter l’affaire devant le médiateur de l’Éducation Nationale et le juge administratif.

Ne pas réussir au DCG dès la première tentative ne signifie pas que tout est perdu : le candidat peut poursuivre ses études dans la filière comptable. La validation du diplôme s’effectue par groupes d’UE qui sont valables pendant 8 ans. Un candidat peut donc passer le DCG module par module, jusqu’à compléter les UE nécessaires à la validation du titre.

Un candidat qui n’aurait pas obtenu les notes suffisantes afin de valider ce premier diplôme peut aussi envisager deux grandes options : changer de filière et commencer un nouveau cursus universitaire ou retenter les épreuves à la session suivante.

 

Mieux se préparer suite à un échec au DCG

Il est vivement conseillé aux candidats qui souhaitent repasser les épreuves du diplôme d’opter pour le bon accompagnement. Une formation en comptabilité et gestion doit permettre de se préparer à la passation du DCG. Pour cela, il lui faut vérifier que la formation apporte :

– La maîtrise des outils d’élaboration des documents comptables et fiscaux d’une structure.

– La pratique experte de la comptabilité analytique.

– L’acquisition d’un socle de connaissances juridiques en lien avec une future activité comptable.

Afin de mieux se préparer aux épreuves du DCG, un candidat qui a subi un premier échec doit s’orienter vers une formation qui comporte des stages en entreprise. Apprendre au contact des professionnels est un excellent moyen afin de mieux comprendre les réalités du métier. L’expérience professionnelle peut être d’une très grande aide afin de répondre aux cas pratiques des épreuves écrites du DCG.

De plus, en optant pour un établissement spécialisé, vous pourrez vous concentrer sur la révision des UE du DCG qui vous manquent. En effet, il est possible de valider ces blocs d’enseignement de manière ponctuelle dans un délai de huit ans.

Même si l’organisation du DCG est dévolue à l’État, les établissements d’enseignement spécialisés peuvent tout à fait se charger des formations universitaires en vue de préparer leurs étudiants à l’obtention du diplôme. À ce titre, l’ENGDE propose un cursus complet de la filière de l’expertise-comptable comprenant une préparation premium aux épreuves du DCG.

 

Un premier échec au DCG ne doit pas décourager un candidat qui souhaite faire carrière au sein de la filière de l’expertise-comptable. En conservant motivation et sérieux dans son travail, il pourra repasser les épreuves à la session suivante, à condition de trouver le bon encadrement pour réviser efficacement.

200