X
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
Où en est-on de la parité homme / femme dans la profession comptable ?
Actualité publiée le 14 avril 2021

Parité

La parité homme/ femme en France varie beaucoup selon les secteurs d’activité. En effet, les femmes sont encore très minoritaires dans certaines branches professionnelles, et à qualifications égales, leur salaire reste inférieur à celui des hommes. Qu’en est-il dans la profession comptable ?

Comptable, un métier d’homme ?

Les professions comptables sont soumises à bon nombre d’idées reçues. Il est par exemple fréquent d’entendre dire que les métiers de la comptabilité sont essentiellement des métiers d’homme. La réalité est pourtant toute autre : selon une récente étude de l’association Femmes Experts-Comptables, ce sont des femmes qui occupent 66 % des postes salariés dans le secteur de la comptabilité !

Il convient toutefois de noter que, si les femmes sont désormais majoritaires dans l’ensemble des professions comptables, elles restent encore en nette infériorité dans les statistiques des Experts-Comptables inscrits au Tableau de l’Ordre : elles ne sont que 5 202 sur un total de 19 654 Experts-Comptables en France, ce qui équivaut à une part de 26 %.

Les statistiques fournies par l’association Femmes Experts-Comptables démontrent néanmoins une nette évolution de la place des femmes dans la profession comptable, ce qui pourrait permettre de nuancer ce faible pourcentage. Si les femmes exerçant une profession comptable ne sont que 13 % à avoir plus de 60 ans, elles sont en revanche 23 % à avoir entre 50 et 60 ans, et ce taux atteint même 34 % chez les femmes de moins de 40 ans.

La croissance du nombre de femmes dans ce secteur est un phénomène relativement récent, car pour exercer une profession comptable, il est impératif d’avoir suivi une formation solide, ainsi que d’avoir réussi un examen spécifique. Il peut s’agir du DCG (Diplôme de Comptabilité Gestion, de niveau bac +3), du DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité Gestion, de niveau bac +5) ou du DEC (Diplôme D’Expert-Comptable, de niveau bac+8). Certains établissements, tels que l’ENGDE, proposent d’ailleurs des cursus destinés à la préparation spécifique de chacun de ces examens.

 

Des contraintes différentes

Si la profession comptable n’est pas épargnée par l’inégalité salariale homme / femme, il est toutefois difficile de quantifier cet écart avec précision. Cela s’explique par le fait que les hommes et les femmes de ce corps de métier ne privilégient pas les mêmes types de contrats de travail, et ne bénéficient donc pas des mêmes modalités de rémunération.

Les femmes sont en effet plus susceptibles d’avoir besoin d’un aménagement de leur emploi du temps pour concilier leur vie professionnelle et leur vie de famille. Par conséquent, les femmes exerçant dans la profession comptable sont 23 % à opter pour des contrats à temps partiel, alors que seulement 10 % des hommes choisissent cette option.

Bien que la profession comptable soit encore soumise à certaines disparités entre les hommes et les femmes, le développement du télétravail représente un angle d’amélioration très encourageant pour ce secteur. Le télétravail offre en effet une organisation du temps de travail beaucoup plus flexible, et pourrait permettre une importante réduction de ces inégalités.

Dans un contexte où les femmes sont de plus en plus nombreuses à suivre de longues études, leur place dans les professions comptables ne cesse de prendre de l’ampleur, et cela laisse présager une évolution de la parité homme / femme dans ce secteur.

200