X
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
DSCG : conseils pour réussir son mémoire
Actualité publiée le 13 juillet 2021

Mémoire DSCG

Le DSCG comprend une épreuve orale qui répond à des critères stricts. La soutenance du mémoire professionnel correspond à un coefficient 1 dans la moyenne des épreuves. Pour réussir, il faut être capable de produire un rendu écrit et de faire un exposé oral structuré et cohérent. Quels sont les conseils à suivre afin de réussir la soutenance orale et la rédaction de son mémoire de DSCG ?

 

Le mémoire DSCG : rédaction irréprochable et fond de qualité

Afin de réussir l’épreuve orale du DSCG, il est crucial de produire un bon mémoire de stage. Le premier conseil afin de passer avec succès cette épreuve, c’est de bien choisir son sujet. Le thème et la problématique de l’écrit technique du DSCG prennent leur source dans l’expérience professionnelle du candidat. Ainsi, contrairement à un simple rapport de stage, le mémoire doit faire le lien entre connaissances théoriques du domaine comptable et pratique professionnelle.

Un conseil : la production écrite du candidat a pour but de soulever un problème, de chercher à y répondre afin d’apporter une valeur ajoutée au monde de l’expertise-comptable. À ce titre, le sujet et la problématique d’un mémoire professionnel de DSCG sont validés au préalable au moyen d’une fiche d’agrément qui doit comporter :

– L’intitulé du sujet.
– Les mots-clés et le champ sémantique.
– La discipline précise.
– la problématique.
– La méthodologie appliquée afin d’y répondre.
– Une bibliographie.
– Un plan détaillé du mémoire.

Véritable guide à la rédaction, cette fiche permet de structurer les futures recherches et de réfléchir à un planning de rédaction précis. Il est aussi capital d’élaborer une structure de rédaction détaillée et de s’y tenir. Le choix du plan doit faire l’objet d’une réflexion approfondie de la part du candidat. Il existe trois structures rédactionnelles très appréciées par les jurés du DSCG : le plan dialectique, le plan catégoriel ou le plan diagnostique.

Un mémoire du DSCG doit respecter une structure précise et contenir entre 50 et 100 pages. La première partie (d’une dizaine de pages) est traditionnellement dédiée à la présentation du stage professionnel et la seconde à l’exposé et à la résolution de la problématique professionnelle.

 

Mémoire de DSCG : préparer la soutenance orale

La soutenance orale d’un mémoire de DSCG peut durer près d’une heure. Il est donc vivement conseillé de dédier du temps à la préparation de cette épreuve. Lors de sa présentation, le candidat doit être particulièrement attentif à ne pas simplement relire ou paraphraser son mémoire. Après son exposé, le jury posera des questions qui peuvent porter sur le fond comme sur la forme.

Pour produire un mémoire de DSCG, il est vivement conseillé de suivre une formation ou un séminaire de préparation au diplôme. À ce titre, l’ENGDE propose des cursus spécialisés dans la filière comptable, adaptés aux étudiants comme aux professionnels.

 

Pensez à effectuer une vérification anti-plagiat en ligne et corrigez scrupuleusement les fautes d’orthographe que pourrait contenir votre mémoire de DSCG. S’entraîner à la soutenance orale est une nécessité : adopter une posture professionnelle et surveiller ses tics de langage sont vivement recommandés.

200