Qu’est-ce qu’un contrôleur de gestion ?
Actualité publiée le 8 mars 2023

contrôle de gestion

Le contrôleur de gestion est un expert analyste de la finance, des processus de travail et des choix stratégiques des entreprises. C’est un partenaire clé du développement économique des sociétés contemporaines, dont les services sont appréciés et vivement recherchés. Qui est-il et comment exerce-t-il son métier ?

En quoi consiste le métier de contrôleur de gestion ?

Le contrôleur de gestion est un cadre à responsabilité qui épaule les directions des entreprises dans la définition de leur stratégie économique et de développement. Son objectif principal est d’optimiser la rentabilité financière des structures professionnelles en offrant des prestations de services de qualité. À ce titre, il peut exercer comme salarié dans le service de contrôle et de gestion d’une entreprise ou au sein d’un cabinet spécialisé dans le contrôle de gestion.

En pratique, le contrôleur de gestion maîtrise parfaitement la budgétisation prévisionnelle, les études financières. Il comprend aussi parfaitement les évolutions contemporaines des divers marchés internationaux. Il connaît aussi les implications du digital sur les processus de travail contemporain et bénéficie de compétences métier adaptées aux secteurs d’activité de ses clients.

Ses missions sont variées, elles comprennent :

  •  L’élaboration des outils de gestion.
  • La décomposition sur documents officiels ou tableaux de bord des coûts de dépenses de l’entreprise.
  • La préparation des budgets en vue de répondre aux objectifs de la structure.
  • La fourniture de reportings réguliers, pertinents et adaptés au secteur d’activité de l’entreprise.
  • Le contrôle des écarts entre prévisions et résultats et la mise en place d’actions correctives.
  • La réalisation d’études financières.
  • Le suivi et la transmission des informations pertinentes est nécessaire pour suivre les stratégies ainsi définies.

S’il le désire, le contrôleur de gestion peut se spécialiser. Par exemple, dans l’industrie, il observe les processus de production et en dégage les points forts et faibles. S’il se dédie aux coûts de la gestion de stocks, il connaîtra les méthodes et les principes d’optimisation de la Supply Chain, etc.

En pratique, c’est donc le contrôleur de gestion qui assure la bonne conduite des activités d’une entreprise. Chargé du contrôle financier de sa structure, il optimise sa rentabilité financière. C’est un emploi de terrain, qui requiert que le contrôleur de gestion aille lui-même diagnostiquer les points de difficulté de sa structure. Naturellement, l’élaboration des documents de travail du contrôleur de gestion s’effectue via les logiciels de PAO et au sein de ses bureaux.

Contrôleur de gestion : des compétences de haut vol

Le contrôleur de gestion a suivi une formation supérieure en vue de développer toutes les compétences techniques lui permettant de remplir ses missions. À ce titre, il sait :

  •  Prendre en charge la gestion comptable d’une structure.
  • Élaborer un budget et le modifier le cas échéant.
  • Utiliser les derniers outils logiciels professionnels de sa filière.
  • Maîtriser le traitement et l’analyse de données, spécifiquement dans le secteur comptable et financier.
  • Utiliser l’anglais technique et des affaires.
  • Faire preuve d’un esprit d’analyse lui permettant de synthétiser ses propositions et les exposer clairement en réunion.

Rigoureux et organisé, le contrôleur de gestion fait aussi preuve de compétences humaines et relationnelles de premier ordre grâce auxquelles il parvient à convaincre son auditoire lors des réunions où il intervient. Par ailleurs, il sait vulgariser son propos et offre des conseils clairs et adaptés à son auditoire et le cœur de métier de ses clients.

Ces compétences de haut vol expliquent la haute rétribution accordée aux contrôleurs de gestion : près de 50 K€ en milieu de carrière.

Quels sont les enjeux de la profession de contrôleur de gestion ?

Les entreprises d’aujourd’hui cherchent massivement à collaborer avec des contrôleurs de gestion. En effet, les compétences, les méthodes et les outils qu’utilisent ces professionnels garantissent véritablement aux entreprises de bien se développer sur l’actuelle scène internationale.

Conseiller stratégique et analyste hors pair, le contrôleur de gestion est également devenu un partenaire de la transformation digitale et économie des structures professionnelles. Désormais, le moindre faux pas ou un surcoût de production non maîtrisé peut avoir des conséquences graves pour une structure professionnelle.

Par exemple, lors de la crise la Covid-19, ce sont les contrôleurs de gestion qui étaient le mieux en mesure de conseiller les directions sur la pertinence du chômage partiel, la gestion des stocks, le choix des fournisseurs ou la réorganisation des équipes.

En ce sens, il est désormais attendu de lui qu’il sache maîtriser les outils du télétravail et choisir les logiciels les mieux adaptés aux besoins de ses clients.

Devenir contrôleur de gestion sociale : quelle formation ?

II est crucial que le contrôleur de gestion ait bénéficié d’une formation technique et très complète afin de véritablement remplir toutes les missions attendues de lui. Cette formation doit se dérouler sur deux cycles : un bachelor et un mastère.

Le bachelor constitue un socle fondamental de compétences et de connaissance, offrant au futur diplômé de travailler rapidement comme assistant contrôleur de gestion ou de poursuivre ses études.

Le mastère consiste en un cycle d’approfondissement et de spécialisation, qui comporte deux années d’études. Pour devenir contrôleur de gestion, il est important que le programme comprenne des disciplines techniques et variées :

  • Audit et gestion comptable.
  • Gestion d’entreprise.
  • Gestion financière approfondie.
  • Audit et gestion des groupes.
  • Techniques de management.
  • Outils et méthodes juridiques, etc.

En effet, pour être compétent, le contrôleur de gestion doit bénéficier de savoirs variés : fiscalité, droit des sociétés, comptabilité publique, générale et analytique ou encore gestion administrative et financière. Il connaît également les méthodes de l’analyse des risques, du management et de la gestion d’informations.

L’ENGDE, établissement d’enseignement supérieur spécialisé en gestion, finance et expertise comptable propose un Mastère spécialisé en Contrôle et Comptabilité qui permet de devenir contrôleur de gestion dès l’obtention de son diplôme. La pédagogie d’excellence de l’établissement est marquée par l’alternance, véritable tremplin à l’insertion professionnelle.

Les entreprises attendent également du contrôleur de gestion qu’il sache mettre en place un véritable pilotage d’entreprise, afin de se dégager du temps pour mieux se recentrer sur leur cœur d’activité.

200