X
Brochure ENGDE
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
Une question ?
L'ENGDE vous recontacte !
Etre recontacté
Restons en contact
L'ENGDE répond à toutes vos questions
Être recontacté
Sortie de “Management des systèmes d’information”, l’ouvrage de Valérie Vo Ha
Actualité publiée le 29 juin 2022

 Ce 1er Juillet, notre intervenante Valérie Vo Ha sort son nouvel ouvrage “Management des systèmes d’information” destiné principalement aux DSCG.   L’ouvrage s’articule autour de sept sujets inédits proposés et traités en profondeur : compétences testées, points de méthodologie et conseils des examinateurs, pistes de corrigés intégrant des rappels du cours, nombreux schémas et tableaux de synthèse.

 

DSCG

 

Diplômée d’une Grande Ecole et titulaire d’un DEA de Sociologie des Organisations, Valérie Vo Ha met à disposition toute son expérience et son savoir au service de l’ensemble des lecteurs souhaitant développer leurs connaissances en management des systèmes d’information.

 

  • Que contient votre ouvrage et comment s’articulent les différents chapitres (annexes) qui le composent ? 

Cet ouvrage contient 7 sujets, au format des sujets d’examen du DSCG UE5 management des conseils d’administration. Ils visent à couvrir la majeure partie du programme. Pour chacun des sujets, il y a dans l’ordre :

  • “L’énoncé” accompagné d’un « dossier documentaire » qui forme les annexes du cas. Ce dossier documentaire se compose de document complémentaire à l’énoncé du cas qui ne fait que deux pages, et aussi d’articles web parus sur le sujet
  • « Les savoirs essentiels » : ils correspondent à des chapitres de cours correspondant aux sujets abordés. C’est donc un livre qui contient une bonne partie du programme du DSCG UE5,
  • « Des savoirs aux compétences » qui regroupe la correction complète du cas, avec la liste des « compétences visées » par le dossier (compétences en lien avec les compétences décrites dans le décret du concours), le « décryptage » qui résume les connaissances que l’étudiant doit montrer dans ses réponses. Cette partie contient aussi des conseils aux étudiants sur certains passages.

 

  • A qui s’adresse-t-il ? 

En premier aux étudiants souhaitant passer le concours du DSCG pour l’UE5 management des SI, évidemment à leurs professeurs, mais plus largement à toute personne suivant une formation de management des SI car le programme du DSCG est très complet, même s’il n’est pas exhaustif sur la gestion technologique des SI.

Il peut aussi largement intéresser tout consultant en système d’information et tout expert-comptable en cours d’exercice qui souhaite étendre son offre à du conseil en système d’information. J’ai eu à cœur de rédiger des sujets très en prise avec l’actualité du SI. J’y évoque notamment le Big Data, la blockchain, la nécessaire évolution des cabinets comptables via une meilleure connaissance des SI.

 

  • Comment vous est venue l’envie de l’écrire ?

J’avais déjà eu l’occasion d’écrire avec Christophe Felidj (directeur de PPA Business School) rencontré alors que je donnais des cours de management des SI, le livre des fiches de révision pour ce même concours : DSCG UE5.

C’est important de fournir aux étudiants des fiches de révision leur permettant d’avoir une vision globale du sujet, mais c’est aussi frustrant car les fiches détachables ne permettent pas d’approfondir certaines notions. De plus, comme ce sont des fiches synthétiques, elles mettent de côté la partie application des connaissances. Cet ouvrage m’a permis d’apporter ces approfondissements et cet ancrage à des situations vécues par des entreprises.

 

  • Quels sont vos objectifs à travers cet ouvrage ? 

Ce que je souhaite, c’est que les futurs, mais aussi, actuels experts-comptables appréhendent bien la réalité du SI, que ces professionnels du chiffre comprennent que le système d’information ne s’appréhende pas seulement de manière financière, que le SI joue le rôle du cerveau pour les entreprises modernes et qu’il est au centre de leurs performances et même de leur pérennité.

Accompagner et conseiller les entreprises ne peut plus se faire indépendamment d’une connaissance fine du SI, de ses besoins et de ses potentialités. C’est ce que j’essaie d’enseigner à mes élèves.

J’ai aussi un deuxième objectif : depuis 20 ans, le SI a été bouleversé par l’arrivée des technologies de l’information et de la communication, cela a entraîné la création de nouvelles technologies, de nouveaux usages et aussi bien évidemment d’un nouveau vocabulaire.

Ce que je constate, c’est que ce nouveau vocabulaire est souvent très mal utilisé. On appelle Big Data tous les projets d’analyse de données, on parle de blockchain mais peu de personnes savent vraiment expliciter cette notion. Dans tous les sujets, j’ai cherché à trouver des exemples qui permettent de mieux comprendre ces nouvelles notions.

 

  • En quoi cet ouvrage pourrait s’avérer utile pour nos étudiants ?

L’automatisation permise par le développement du SI et du numérique va modifier en profondeur l’activité des professionnels du chiffre. Certains métiers vont disparaître, mais tous vont évoluer.

Les étudiants d’aujourd’hui qui seront prêts à comprendre les enjeux et à intégrer dans leur pratique la connaissance du SI pourront tirer leur épingle du jeu.

La dématérialisation des factures est pour demain matin, la dématérialisation d’autres documents comme les feuilles de paie vont suivre. Les comptes vont sortir de manière de plus en plus automatisée. Que ce soit pour certifier les comptes ou pour comprendre la réalité qui se cache derrière pour faire évoluer l’entreprise, les professionnels du chiffre vont devoir acquérir des compétences sur le fonctionnement et la gouvernance du SI.

Retour sur le séminaire “Audit, Procédures & Contrôle Interne”
Actualité publiée le 27 juin 2022

Du 20 au 24 juin, nos Bachelors 3 ACF ont participé au séminaire “Audit Procédures & Contrôle Interne” tenu par notre intervenant Issad Malik, expert-comptable et formateur au sein du réseau GES depuis près de 10 ans.

 

Séminaire

 

Ce séminaire fait office d’introduction à l’audit interne et a pour but de leur inculquer la bonne démarche à suivre à l’aide des outils professionnels utilisés dans le cadre d’une mission donnée.  Notre intervenant a répondu à quelques questions :

  • Quel est l’objectif de ce séminaire ?

L’objectif est une découverte de l’audit et du contrôle interne pour un public novice dans le domaine. Les compétences à acquérir sont : la mise en place d’un contrôle interne, la conception des procédures à mettre en œuvre pour limiter les risques, de déceler les dysfonctionnements, d’évaluer les couts générés et enfin la conception d’outils.

  • Pourquoi avoir choisi de former les étudiants de l’ENGDE ?

Ayant un parcours étudiant en expertise comptable, l’ENGDE reste une école incontournable et de renommée déjà à l’époque. Le fait de pouvoir y enseigner est pour moi, non seulement un privilège mais aussi de transmettre mes expériences et mon savoir à la génération actuelle.

  • Quels conseils pouvez-vous donner à nos étudiants ?

Les conseils sont multiples : prendre le temps d’appréhender les connaissances et non les consommer, avoir une vision étendue du travail à réaliser et anticiper les conséquences sur chaque tâche, et enfin, profiter des enseignements apportés au sein de l’ENGDE qui sont sources de valeur ajoutée pour améliorer leurs compétences.

Le cas pratique choisi par notre intervenant pour ce séminaire est basé sur l’histoire vraie de l’incendie déclenché en 2019 à l’usine Lubrizol de Rouen. Cet incident a remis en cause les procédures de contrôle interne de l’usine.

A l’issue de chaque journée, un challenge commun a été proposé aux étudiants qui ont eu pour mission de mettre en place des procédures adaptées à la situation en s’appuyant sur les différents outils introduits durant la semaine.

Dans le cadre du premier challenge, ils devront faire une recherche sur les référentiels en contrôle interne “COSOE” et toutes les lois mises en place suite à des défaillances (SOCKS et LSF). Ils devront également vulgariser le process afin qu’il soit compréhensible pour les clients potentiels.

Le second challenge consiste à chiffrer les coûts cachés à savoir le coût imprévisible dû au manque engendré par l’incendie. Pour cela, ils devront utiliser les outils de cartographie des risques représentant les fréquences et niveaux de gravité liés à chaque risque identifié.

Pour le troisième challenge, nos étudiants devront estimer le coût global du disfonctionnement, identifier l’erreur commise dans le contrôle interne et le principe qui n’a pas été respecter pour enfin proposer des solutions à cette problématique.

Enfin, le dernier challenge de la semaine repose sur la mise en place d’un flowchart ou suivi imagé de la procédure mise en place pour ainsi identifier les faiblesses du contrôle interne dans l’usine.

Pour clôturer ce séminaire, les étudiants ont été soumis à un examen oral de simulation tenu par notre intervenant Hédi Slimani sous le thème du “traitement des objections”.

Dans le cadre de cet exercice, ils ont dû collaborer en équipe pour lister 3 objections rencontrées dans le cadre d’un audit interne et répondre à aux objections identifiées par les autres groupes.

Retour sur le séminaire “Leadership & Management” de nos étudiants en Mastère ACC
Actualité publiée le 19 juin 2022

Du 13 au 17 juillet nos étudiants en Mastère ACC ont participé à un séminaire “Leadership & Management” animé par nos intervenants : Amélie Nham en techniques de management et Hédi Slimani en techniques de vente et négociation.  

 

Séminaire

Cette semaine a pour but de leur fournir l’ensemble des aptitudes nécessaires pour occuper avec succès le poste de manager et ainsi appréhender leur entrée dans la vie active. Comme le souligne Hédi Slimani, “Dans deux mois ils seront sur le marché du travail. Ma promesse c’est de pouvoir leur donner toutes les armes afin qu’ils soient le plus l’aise possible avec leurs clients.”

Durant les trois premiers jours de ce séminaire, les étudiants ont acquis les notions indispensables fournies par leurs intervenants ce qui leur a permis de préparer au mieux les deux évaluations orales de fin de semaine ainsi qu’une épreuve écrite sous forme de rapport.

Amélie Nham précise que “ce travail de réflexion se fait en groupe afin de réunir les meilleures idées pour trouver des solutions aux problématiques qu’ils seront potentiellement confrontés demain.”

Dans le cadre de l’épreuve de management, les étudiants sont confrontés à différents scénarios illustrant une problématique qu’ils pourraient rencontrés dans l’exercice du rôle de manager.

Durant l’épreuve de vente et négociation, l’exercice consiste à soutenir une proposition commerciale face à un prospect réticent.

Un programme chargé en apprentissage et en investissement pour nos étudiants qui ont terminé la semaine en beauté avec une “pizza-switch party” organisée par notre directrice Christelle Jondot.

#LeBilanCompta – Mois de Mai
Actualité publiée le 13 juin 2022

Le Bilan Compta c’est un résumé de l’actualité majeure relative au secteur de la comptabilité et de la finance. Démarrons avec le premier épisode du mois de mai, bonne lecture ! 

 

Comptabilité bilan

  • Apple choisit de se passer de partenaire bancaire et mise sur sa propre filiale dédiée, Apple Financing. Les utilisateurs d’Apple Pay pourront, à chacune de leur transaction, recourir à la solution de paiement fractionné Apple PayLater. 

 

  • Selon les estimations de la Banque de France, les taux d’intérêt sur les nouveaux crédits immobiliers ont atteint une fourchette de 1,25 % à 1,30 % au mois de mai. 

 

  • Suite à la proposition de la Commission Européenne d’interdire le paiement pour flux d’ordres, les néocourtiers tentent de faire annuler cette mesure. Les discussions sont actuellement en cours à Bruxelles.  

 

  • Blackstone lance son premier fonds de dette auprès des particuliers en Europe. Un fonds dit « perpétuel » afin de proposer aux grandes fortunes de faire crédit auprès des entreprises 

 

  • Le statut de conjoint associé concerne uniquement les sociétés. Les conjoints de chefs d’entreprise individuelle, commerciale, artisanale ou d’un professionnel libéral indépendant ne sont pas concernés.  

 

  • Jusqu’au 31 décembre 2022, les entreprises industrielles, artisanales, agricoles, libérales et commerciales imposées selon un régime réel normal bénéficient d’un crédit impôt au titre des dépenses exposées pour la formation du chef d’entreprise.  

 

  • Le ministre du travail Olivier Dussopt a annoncé le prolongement des aides à l’apprentissage “au moins jusqu’à la fin de l’année”.  

 

  • La Bourse de Paris enregistre un recul de plus de 1% vers 6.287 points 

 

  • ARQUAND CAPITAL devient la première fintech à obtenir l’agrément de l’AMF pour des fonds de cryptomonnaies. 

 

  • La start-up spécialisée dans le paiement entre entreprises LIBEO propose des services dédiés aux experts-comptables et a récemment noué un partenariat avec le cabinet EXCO FSO.  

 

  • Le cabinet MAZARS propose une nouvelle série de podcasts intitulée stratégies de demain. L’esprit est de donner la parole aux chefs d’entreprise qui agissent aujourd’hui pour construire le monde de demain.  

AlumniDay – Othman Fassi Fihri « Investissez-vous un maximum pour réussir. »
Actualité publiée le 7 juin 2022

Othman Fassi Fihri, 35 ans est un de nos anciens élèves, aujourd’hui diplômé d’un DSCG en 2021. Etudiant étranger fraichement arrivé à Paris en 2019, Othman a intégré notre école durant la première vague de Covid-19. Un contexte très particulier pour sa première année mais qui ne l’a pas empêché d’apprécier son expérience au sein de l’ENGDE.

 

  • Bonjour Othman, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Bonjour, je m’appelle Othman j’ai 35 ans et j’ai obtenu mon DSCG en 2021 en suivant la formation qui y prépare à l’ENGDE.

 

  •  Pouvez-vous résumer votre parcours d’alternant ?

 

Je n’ai malheureusement pas pu faire une alternance, étant considéré comme étudiant étranger venant d’arriver en France, cependant l’ENGDE m’a trouvé 2 stages dans des entreprises partenaires, du coup j’ai pu bénéficier des mêmes rythmes qu’une alternance classique.

Dès le premier jour on est en contact avec l’école, un suivi régulier est effectué afin de savoir où nous en sommes de nos recherches et nous recevons régulièrement des pistes pour d’éventuelles alternances.

 

  • Quel poste occupez-vous actuellement et dans quelle entreprise ?

 

Aujourd’hui je suis auditeur au sein du cabinet FITECO.  Un cabinet très présent dans l’Ouest de la France ainsi qu’en région parisienne accueillant, chaleureux et qui veille à l’évolution de ses collaborateurs.

 

Ils proposent aussi des formations régulières afin de faire monter leurs collaborateurs en compétences, et surtout une réelle implication des maitres de stage pour la formation des experts comptables stagiaires.

 

  • Pour quelles raisons avez-vous intégré l’ENGDE?

 

J’étais déjà titulaire d’un master CCA et donc 5 UE sur 7 du DSCG, lassé du travail en entreprise je me suis rapproché d’un ami expert-comptable et cela m’a clairement encouragé à reprendre mon parcours.

 

J’ai fait quelques recherches en ligne, 3 écoles ont retenu mon attention dont la principale était l’ENGDE.

 

Le contact s’est fait très rapidement, la responsable des admissions m’a tout de suite proposé un contact rendez-vous sur Skype, puis un deuxième entretiens 3 jours après.  La facilité du contact ainsi que la vitesse du processus d’admission m’ont encouragé à m’engager très rapidement avec l’ENGDE

 

  • Quels souvenirs gardez-vous de votre passage dans notre école?

 

Une super ambiance de travail … Bon ce n’était pas une chose facile … en effet l’année a commencé en pleine crise COVID forcément pour tisser des liens et avoir une attache c’était délicat.

 

Cependant il faut savoir que l’école organise des entretiens avec des délégués très rapidement au bout d’un mois la direction a pris les choses en main et a fait en sorte de nous faire travailler en présentiel, mieux encore par soucis d’offrir une formation complète, l’école nous fait « rattraper » les heures qui étaient imposées en distanciel en présentiel.

 

La direction était très protectrice et soucieuse de notre réussite, le contact était « amical ».

 

  • Quelle a été la valeur ajoutée de l’ENGDE dans votre cursus professionnel ?

 

La responsabilité et un encadrement de professeurs compétents qui font que la totalité du programme (assez vaste) est couvert.

Mais aussi le fait que le parcours ne s’arrête pas en fin d’année bien au contraire un autre processus commence, des séances de coaching afin de nous préparer pour des entretiens d’embauche, des séances de recrutement avec des cabinets partenaires etc.

 

  • Quels sont vos projets professionnels à venir?

 

Actuellement je suis expert-comptable stagiaire, de fait l’objectif est de finir mon stage d’expertise afin d’obtenir mon DEC et clôturer donc ce cursus.

 

  • Quels conseils pourriez-vous donner à nos étudiants ?

 

L’ENGDE vous fournira la totalité des outils possibles et imaginable pour réussir votre diplôme assez aisément (d’excellents professeurs, une administration à l’écoute) cependant on ne va pas le nier les diplômes de comptabilité nécessite (beaucoup !) de travail personnel.

 

Prenez tout ce que l’école a à vous donner mais investissez-vous un maximum pour réussir.

Recrutement dédié : encore un bel événement avec le Groupe Barrière.
Actualité publiée le 2 juin 2022

La force de l’ENGDE est de pouvoir compter sur un solide réseau de partenaires qui recrutent régulièrement les talents formés par notre école, anciens comme futurs étudiants sur des postes en CDI ou bien en alternance. Preuve en est avec le recrutement dédié réalisé le 1er juin en collaboration avec le Groupe Barriere.

Barriere

Notre service relations entreprises accompagne régulièrement nos étudiants par un service de coaching leur permettant de perfectionner leur curriculum vitae ainsi que leur lettre de motivation mais également les coacher sur leur projet professionnel et les préparer à leur entretien d’embauche avec des simulations d’entretien afin qu’ils puissent arriver dans des conditions idylliques lors des recrutements dédiés avec nos entreprises partenaires.

Ce fut le cas ce premier mercredi du mois de juin avec le recrutement dédié réalisé par le Groupe Barriere en présence de Chloé Pedelaborde, responsable des ressources humaines junior et Alexandre Lordereau, directeur du CSP Comptable. Quatre postes en alternance étaient à pourvoir respectivement en comptabilité générale, comptabilité client / banque et en comptabilité fournisseur.

Très rapidement nos deux recruteurs du jour ont été agréablement surpris par la qualité des CV transmis, tant sur le contenu que sur l’esthétisme de ceux-ci. Ils ont également pu nous indiquer la clé selon eux pour pouvoir se démarquer des autres candidats comme nous l’explique Alexandre Lordereau : « Le plus important c’est l’attitude que l’on a pendant l’entretien, être à l’aise pour faciliter l’échange, aller plus en profondeur sur les missions souhaitées par le candidat ».

Et pour conclure, comme le dit Chloé Pedelaborde : « Pour réussir un entretien, il faut être à l’aise et surtout… avec le sourire ! ».

Croisons les doigts pour nos étudiants qui ont réalisé des entretiens, en espérant que la chance leur sourit !

Tout savoir sur la fiscalité des entreprises
Actualité publiée le 31 mai 2022

Les entreprises sont soumises à des obligations fiscales et comptables précis. Les normes légales qui encadrent leurs activités les contraignent à adopter des processus et des outils spécifiques. La fiscalité des entreprises est donc un regroupement de plusieurs disciplines : fiscalité directe ou indirecte, locale, impôt sur le revenu ou encore TVA : comment tout comprendre ?

 

Fiscalité

Que regroupe la fiscalité des entreprises ?

 

La fiscalité des entreprises est une discipline très complexe, qui fait appel à plusieurs domaines du droit et de la comptabilité. Pour maîtriser le domaine, il faut bien connaître les différents régimes d’imposition des sociétés.

 

Les professionnels peuvent opter pour le régime de l’impôt sur le revenu. Sont concernées les EIRL, les micro-entreprises ou encore les EURL, notamment. Dans ce cas de figure, ce sont les BIC et les BNC qui sont imposables. Au sein du régime d’imposition sur le revenu, il existe divers cas de figure. Par exemple, la micro-entreprise dispose d’une fiscalité allégée et simplifiée qui fonctionne par paliers de revenu. Les autres structures peuvent être soumises au régime réel simplifié, au régime réel normal ou encore au régime de la déclaration contrôlée.

 

Les structures qui sont soumises au régime de l’impôt des sociétés sont les SAS, SARL, SA, SCA, EURL avec un associé-personne orale et les SASU. Elles peuvent opter pour deux régimes : le régime réel simplifié ou le régime réel normal.

 

La fiscalité des entreprises englobe aussi les différents régimes de TVA. Cet impôt concerne tous les acteurs réalisant des opérations économiques, sauf exonérations particulières :

– La franchise en base de TVA.

– Le régime mini-réel de TVA.

– Le régime simplifié de TVA.

Enfin, les entreprises sont soumises à d’autres types d’impositions : la contribution économique territoriale, la taxe foncière des entreprises, l’imposition sur les dividendes, etc.

 

Pourquoi maîtriser la fiscalité des entreprises ?

 

Tout comprendre de la fiscalité des entreprises permet en premier lieu de ne faire aucune erreur de comptabilité et / ou de déclaration comptable. C’est un outil qui assure aux professionnels de s’acquitter de l’intégralité de leurs charges et ainsi d’inscrire leurs activités dans le cadre légal.

 

Très recherchés dans le monde de l’entreprise, les experts de la fiscalité des professionnels sont des cadres supérieurs qui peuvent obtenir des rémunérations très intéressantes : près de 35 K euros annuels pour le premier emploi.

 

La fiscalité des entreprises est un outil crucial afin d’orienter les décisions stratégiques des sociétés : choix du bon régime juridico-social, gestion du budget afin de s’acquitter des charges, etc. Véritable instrument de la gestion des structures professionnelles, la fiscalité des entreprises est enseignée à l’ENGDE dès la première année du Mastère Audit, Contrôle et Comptabilité. Grâce à la modalité de l’apprentissage en alternance, les participants à la formation peuvent bénéficier d’une expérience professionnelle très appréciée des directions des plus grandes multinationales.

 

Tout comprendre de la finance des entreprises est crucial pour les directions désireuses de faire évoluer leurs activités professionnelles en s’assurant de respecter toutes les dispositions légales en vigueur.

Qu’est-ce que la gestion prévisionnelle ?
Actualité publiée le 30 mai 2022

La gestion prévisionnelle est une méthode des Ressources Humaines basée sur l’anticipation et la prévention. Elle éclaire et oriente les choix stratégiques d’une entreprise en fonction des contraintes spécifiques qui pèsent sur son marché économique et son organisation.

 

Gestion prévisionnelle

Gestion prévisionnelle : le principe

 

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est une technique des ressources humaines qui vise à anticiper les changements qui se produisent au sein d’une entreprise sur le plan économique, technologique, social, etc. Elle permet d’évaluer l’effet de ces modifications sur l’emploi, les effectifs et les compétences des collaborateurs d’une structure à courts et moyens termes.

 

C’est donc un outil important qui permet d’adapter les compétences opérationnelles des salariés aux évolutions prévues de leur entreprise. La gestion prévisionnelle débouche alors sur l’élaboration de plans techniques qui incluent des formations professionnelles.

 

Pour une entreprise, maîtriser la gestion prévisionnelle, c’est anticiper les conséquences liées aux changements technologiques et sociétaux qui entourent ses activités. Quant aux salariés, elle représente une occasion de se former et de rester attractif sur le marché du travail. Pour le territoire local sur lequel est implantée une entreprise qui a recours aux méthodes de la GPEC, il s’agit d’un élément de consolidation de l’emploi qui permet de dynamiser (ou redynamiser) l’intégralité du territoire.

 

La gestion prévisionnelle : quels sont les avantages ?

 

La gestion prévisionnelle offre de mieux gérer ses ressources humaines et accompagne les changements d’une entreprise de manière sereine et efficace. Elle permet de diminuer les problèmes de recrutement et met en avant les compétences salariales. C’est aussi une méthode qui vient à bout du sureffectif en optimisant les formations professionnelles ou la gestion des carrières.

 

À titre d’exemple, la gestion prévisionnelle permet de :

– Faire face avec succès à un problème de pyramide des âges.

– Développer la qualification des salariés.

– Mettre en valeur les compétences individuelles.

– Développer la mobilité des employés.

– Impliquer les salariés dans les projets d’évolution professionnelle.

– Maîtriser et s’adapter aux changements économiques et technologiques.

 

La gestion prévisionnelle au plan légal

 

Les stratégies de gestion prévisionnelle sont regroupées dans des documents de GPEC qui sont renégociés tous les trois ans avec les partenaires sociaux de l’entreprise. Cette obligation, inscrite dans le Code du Travail concerne toutes les entreprises qui emploient plus de 300 salariés et qui disposent d’une ou plusieurs organisations syndicales. L’État cherche aussi à donner la priorité à des initiatives qui s’inscrivent dans des dynamiques propres à la GPEC.

 

Les structures professionnelles qui ne sont pas concernées par cette obligation appliquent malgré tout les méthodes de la gestion prévisionnelle afin de valoriser leur capital humain et de développer leurs performances.

 

L’importance et les atouts de la gestion prévisionnelle a conduit l’ENGDE à intégrer à ses programmes de formation la GPEC. Animés par des enseignants issus du milieu professionnel, les séminaires de cours sont constamment actualisés et prennent en considération les attentes des recruteurs du secteur et l’évolution des Ressources Humaines.

 

La gestion prévisionnelle est devenue un véritable instrument d’optimisation pour un service Ressources Humaines efficace qui fait bénéficier de son expertise à toute sa structure.

Qu’est-ce que le management stratégique ?
Actualité publiée le 24 mai 2022

Le management stratégique correspond à la politique générale d’une entreprise. Il permet d’apporter toutes les informations dont a besoin la direction d’une structure pour prendre les meilleures décisions stratégiques visant à développer ses activités. Il concerne tous les secteurs de la vie de la société susceptible d’influencer les choix des directeurs. En quoi consiste précisément la discipline et comment s’y former pour faire carrière ?

 

Management stratégique

 

Management stratégique : définition

 

Le management stratégique est une discipline qui vise à fixer les objectifs d’une entreprise à long terme. Il se couple aux techniques du management opérationnel, qui applique sur le terrain les grandes orientations de la direction.

 

Le management stratégique permet de prendre des décisions dont l’impact (à plus ou moins long terme) garantit la performance de l’entreprise. C’est une discipline technique, qui repose sur une méthode précise et des outils spécifiques.

 

Les professionnels du management stratégique savent analyser l’environnement d’une société, déterminer ses leviers d’évolution, ses points forts, ses avantages concurrentiels et le marché sur lequel elle s’inscrit. Ils ont aussi une connaissance globale des processus et des ressources internes de leur structure, qu’ils savent utiliser à bon escient.

 

Les directions des entreprises se basent sur les préconisations issues du management stratégique dans le cadre de décisions de grande importance : naissance d’une nouvelle filiale, implantation à l’étranger, etc.

 

Le management stratégique en pratique

 

Dans sa mise en pratique, le management stratégique passe par le management opérationnel afin de suivre ses préconisations. Ce sont les managers qui mettent en œuvre les plans d’actions du management stratégique, dans le cadre de relations sociales efficaces. En effet, pour atteindre les objectifs déterminés par un audit en management stratégique, les collaborateurs doivent être soudés, motivés et convaincus des bénéfices de la technique.

 

C’est un des avantages principaux du management stratégique : développer le dynamisme et l’envie des collaborateurs d’une structure. Il décuple la confiance des salariés dans la direction de leur entreprise et favorise de bonnes relations humaines au sein de la structure. En effet, la politique générale d’une société peut chercher à favoriser les interactions sociales, le travail collaboratif et le bien-être des salariés au même titre qu’accroître le volume de ses ventes ou sa productivité générale.

 

Comment se former au management stratégique ?

 

Le management stratégique se divise en plusieurs branches. Chaque fonction, ou chaque métier, regroupe des spécificités et des outils propres. On parle lors de management stratégique des ressources humaines, des systèmes d’information, etc.

 

Il est possible de suivre un cursus universitaire spécialisé dans le management pour maîtriser l’intégralité de la discipline. À ce titre, il est conseillé de privilégier un établissement d’enseignement spécialisé qui favorise l’apprentissage en alternance, à l’instar de l’ENGDE.

 

Le management stratégique est une discipline rentable et qui s’adapte à de nombreux secteurs de l’économie. Essentiel au bon développement d’une entreprise, les recruteurs des plus grandes multinationales recherchent de jeunes collaborateurs qui maîtrisent parfaitement le domaine.

ENGDE : Retour sur la remise des diplômes de la promotion 2020/2021
Actualité publiée le

Le 19 mai a eu lieu la traditionnelle remise des diplômes de l’ENGDE. Cette année, sont à l’honneur 28 lauréats en bachelor et 6 lauréats en mastère de la promotion 2020/2021.

Remise de diplômes

A leur arrivée, les étudiants ont enfilé leur tenue cérémoniale avant de se retrouver avec leur proche devant le photobooth installé pour l’occasion.

La soirée a débuté par un émouvant discours de notre directrice Christelle Jondot pour cette promotion si particulière à nos yeux. En effet, la crise sanitaire a rythmé la scolarité de ces étudiants forçant ainsi l’école à développer une gestion totalement inédite de sa formation académique.

Suite à ce discours, les étudiants ont récupéré leur diplôme avant de se réunir pour le très attendu lancé de toges.

Pour clôturer cette soirée, les étudiants et leurs proches ont profité d’un cocktail buffet pour célébrer en famille cet événement inoubliable.

Toutes nos félicitations aux 34 lauréats de cette année et plus particulièrement à nos majeurs de promotion : Louis  en bachelor  et Dieynaba en mastère.

200