X
Brochure ENGDE
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
JPOD du 14 décembre
L'ENGDE vous accueille pour sa journée portes ouvertes digitale !
Je m'inscris
Une question ?
L'ENGDE vous recontacte !
Etre recontacté
Qu’est-ce que la gestion prévisionnelle ?
Actualité publiée le 30 mai 2022

La gestion prévisionnelle est une méthode des Ressources Humaines basée sur l’anticipation et la prévention. Elle éclaire et oriente les choix stratégiques d’une entreprise en fonction des contraintes spécifiques qui pèsent sur son marché économique et son organisation.

 

Gestion prévisionnelle

Gestion prévisionnelle : le principe

 

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est une technique des ressources humaines qui vise à anticiper les changements qui se produisent au sein d’une entreprise sur le plan économique, technologique, social, etc. Elle permet d’évaluer l’effet de ces modifications sur l’emploi, les effectifs et les compétences des collaborateurs d’une structure à courts et moyens termes.

 

C’est donc un outil important qui permet d’adapter les compétences opérationnelles des salariés aux évolutions prévues de leur entreprise. La gestion prévisionnelle débouche alors sur l’élaboration de plans techniques qui incluent des formations professionnelles.

 

Pour une entreprise, maîtriser la gestion prévisionnelle, c’est anticiper les conséquences liées aux changements technologiques et sociétaux qui entourent ses activités. Quant aux salariés, elle représente une occasion de se former et de rester attractif sur le marché du travail. Pour le territoire local sur lequel est implantée une entreprise qui a recours aux méthodes de la GPEC, il s’agit d’un élément de consolidation de l’emploi qui permet de dynamiser (ou redynamiser) l’intégralité du territoire.

 

La gestion prévisionnelle : quels sont les avantages ?

 

La gestion prévisionnelle offre de mieux gérer ses ressources humaines et accompagne les changements d’une entreprise de manière sereine et efficace. Elle permet de diminuer les problèmes de recrutement et met en avant les compétences salariales. C’est aussi une méthode qui vient à bout du sureffectif en optimisant les formations professionnelles ou la gestion des carrières.

 

À titre d’exemple, la gestion prévisionnelle permet de :

– Faire face avec succès à un problème de pyramide des âges.

– Développer la qualification des salariés.

– Mettre en valeur les compétences individuelles.

– Développer la mobilité des employés.

– Impliquer les salariés dans les projets d’évolution professionnelle.

– Maîtriser et s’adapter aux changements économiques et technologiques.

 

La gestion prévisionnelle au plan légal

 

Les stratégies de gestion prévisionnelle sont regroupées dans des documents de GPEC qui sont renégociés tous les trois ans avec les partenaires sociaux de l’entreprise. Cette obligation, inscrite dans le Code du Travail concerne toutes les entreprises qui emploient plus de 300 salariés et qui disposent d’une ou plusieurs organisations syndicales. L’État cherche aussi à donner la priorité à des initiatives qui s’inscrivent dans des dynamiques propres à la GPEC.

 

Les structures professionnelles qui ne sont pas concernées par cette obligation appliquent malgré tout les méthodes de la gestion prévisionnelle afin de valoriser leur capital humain et de développer leurs performances.

 

L’importance et les atouts de la gestion prévisionnelle a conduit l’ENGDE à intégrer à ses programmes de formation la GPEC. Animés par des enseignants issus du milieu professionnel, les séminaires de cours sont constamment actualisés et prennent en considération les attentes des recruteurs du secteur et l’évolution des Ressources Humaines.

 

La gestion prévisionnelle est devenue un véritable instrument d’optimisation pour un service Ressources Humaines efficace qui fait bénéficier de son expertise à toute sa structure.

200