X
Brochure ENGDE
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge
Live étudiants 16/06
Echangez avec nos étudiants le 16/06 à 18h30 !
Je m’inscris
Une question ?
L'ENGDE vous recontacte !
Etre recontacté
Quels sont les différents actifs financiers ?
Actualité publiée le 19 avril 2022

Bien gérer les actifs financiers d’une structure permet de garantir sa santé économique et de développer ses activités et ses performances. Quels sont ces éléments constitutifs du patrimoine d’une société et comment sont-ils récapitulés dans les comptes officiels des structures professionnelles ?

Actifs financiers

Actifs financiers : définition

On désigne par l’expression « actifs financiers » les possessions d’une entreprise qui peuvent être vendues sur les marchés financiers. Traditionnellement, les actifs sont opposés aux passifs de l’entreprise, qui correspondent à ses dettes, ou à ses emprunts.

Les actifs financiers apparaissent à l’occasion du bilan comptable de l’entreprise dans un compte qui récapitule le patrimoine de la structure à une date donnée. L’actif financier représente alors ce que possède la société, il peut s’agir d’avoirs en banque, de créances, de titres, de terrains, de droits de propriété, etc. À chaque sorte d’actif correspond un marché financier sur lequel il est possible de liquider le titre. Par exemple, on vend sur le marché de la Bourse les actions et les obligations, sur le marché bancaire les créances, sur le marché financier les terrains, etc.

En pratique, ces titres prennent la forme de placements financiers qui génèrent des actifs. Qu’ils soient détenus par la structure à court, moyen ou long terme, les actifs financiers sont par définition dématérialisés. S’ils sont conservés plus que le temps d’un exercice comptable, ils entrent alors dans la catégorie des immobilisations financières. S’ils sont vendus lors d’un même exercice comptable, ils sont alors considérés comme des valeurs mobilières.

Actifs financiers : immobilisations financières et valeurs immobilières

Les actifs financiers sont répartis dans deux catégories de comptes différents, en fonction qu’ils correspondent à des immobilisations ou à des valeurs mobilières.

Les comptes d’immobilisation (26 et 27), appartenant à la classe 2, se subdivisent en 13 sous-catégories et dans un ordre précis :

– Les titres de participation : 261.

– Les autres formes de participation : 266.

– Les créances rattachées à des participations : 267.

– Les créances rattachées à des sociétés en participation : 268.

– Les versements restant à effectuer sur titres de participation non libérés : 269.

– Les titres immobilisés autres que les titres immobilisés de l’activité de portefeuille : 271.

– Les titres immobilisés : 272.

– Les titres immobilisés de l’activité de portefeuille : 273.

– Les prêts : 274.

– Les dépôts et cautionnements versés : 275.

– Les autres créances immobilisées : 276.

– Les actions propres ou parts propres :  277.

– Les versements restant à effectuer sur titres immobilisés non libérés : 279.

Les actifs considérés comme des valeurs mobilières de placement sont inscrits aux comptes de la classe 5 (les « Comptes Financiers »). ils concernent les comptes :

– 501 : Les parts dans les entreprises liées/

– 502 : Les actions propres.

– 503 :Les actions.

– 504 : Les autres titres conférant un droit de propriété.

– 505 : Les obligations et les bons émis par la société et rachetés par elle.

– 506 : Les obligations.

– 507 : Les bons du trésor et les bons de caisse à court terme.

– 508 : Les autres valeurs mobilières de placement et autres créances assimilées.

– 509 : Les versements restant à effectuer sur VMP non libérées.

Les professionnels de la finance et de l’expertise-comptable sont les mieux à même de maîtriser toutes les subtilités et l’environnement économico-juridique des actifs financiers d’une structure, qu’ils étudient à l’occasion de parcours d’études spécifiques. À ce titre, l’ENGDE propose un enseignement de très haut niveau académique et technique spécialisé en gestion, finance et expertise-comptable.

Les actifs d’une entreprise représentent sa richesse et son patrimoine. Les faire fructifier, les développer ou même les céder relève d’opérations techniques qui doivent être prises en main par des experts de la finance.

200